Le site de la famille.

Accueil > Photos et Voyages > Voyages > Eté 2010 - Jura

Eté 2010 - Jura

dimanche 15 août 2010, par Marco44

Nos vacances de cet été devaient être proches ... mais après quelques déboires nous avons finis dans le Jura.


Mardi 13 Juillet

Je suis obligé d’aller faire un tour chez le concessionnaire car le réfrigérateur se met en sécurité.
Il s’agit en fait d’un problème de régulateur du panneau solaire. Heureusement, la personne de l’atelier me change gracieusement le matériel en défaut.
Enfin, nous partons pour faire station à Péchadoire.

GPS = 46°15’39.46 N / 1°53’17.29 E - Voir sur GoogleMaps.

Il faut le vouloir pour y arriver car les 14 km annoncés semblent être une éternité sur la petite route.
Nous stationnons dans le champ qui sert de parking, juste en dessous du camping (les 3 lacs Auzons).
Attention s’il y a une fête au bar, vous aurez droit à « Au Nord, c’était les Corons ... »


Mercredi 14 juillet

Déjeuner au bord de l’eau.
Arrivée à Clairvaux les lacs. L’aire de camping-car est complète et un peu trop près de la route. Il existe bien une seconde aire mais à 16 € !!!
On continue la route vers le Chatel-de-Joux et on trouve un lavoir dans un petit bourg en contre-bas de la route.
Bien garé, à l’abris des regards, on reste là pour la nuit.

GPS = 46°31’36.42 N / 5°47’39.34 E - Voir sur GoogleMaps.

Ce n’est pas prévu pour les CC mais en se faisant discret, on peut tout à fait rester - à condition d’être tout seul.


Jeudi 15 juillet

Nuit très calme.
On pousse jusqu’à Jeurre où se trouve une aire privée (4€ la nuit + 2€ service).

GPS = 46°21’58.10 N / 5°42’20.63 E - Voir sur GoogleMaps.


On stationne en haut près de 2 arbres pour déjeuner, trouvant l’endroit agréable, même si la route s’entend plutôt bien !
Il n’y a aucun commerce, on doit donc se rendre plus loin sur la route de Lavancia.
Après ces petites courses, on revient se réinstaller à la « meilleure place ».
Les enfants vont pouvoir faire du vélo car nous décidons d’y rester.


Vendredi 16 juillet

Farniente.


Samedi 17 juillet

On découvre par hasard les Sept Contes en ballade en commençant par celle du parfum d’Estrella. C’est très simple, il faut suivre les oranges.
Station à Saint-Claude sur le parking rue Faubourg des Moulins.

GPS = 46°23’42.82 N / 5°51’55.82 E - Voir sur GoogleMaps.


Il ne s’agit que d’un parking sans service mais assez calme même s’il y a un café juste à côté.
Nous n’étions que 2 CC.


Dimanche 8 juillet

Une petite ballade à la cascade de la queue de cheval.
Certes il ne faut pas être trop gros pour accéder au parking mais cela vaut le coup et après 30 minutes de marche on découvre la cascade qui, en ce moment, ressemble plus à une queue de poulain.
Après déjeuner, on repasse par Saint-Claude pour s’arrêter ensuite aux gorges du Fulmen.
Arrivés au Martinet, nous engageons le CC sur la petite route qui mène aux gorges. Il ne faut pas qu’une voiture arrive en face car on ne passe qu’à un seul véhicule. Au bout de la route, juste après la station de pompage EdF et avant le chemin de pierre, nous nous arrêtons sur le petit parking.

GPS = 46°21’49.36 N / 5°52’46.03 E - Voir sur GoogleMaps.

C’est très calme et étant seul, nous décidons de rester pour la nuit, nous ferons la ballade demain matin.


Lundi 19 juillet

On fait la ballade, comme prévue, jusqu’au cascades du Fulmen.
DES cascades, car en arrivant, on découvre 2 falaises qui abritent des cascades. A part les attaques de Taons, tout se passe bien... en plus, les enfants ont découvert un petit ruisseau dans lequel ils se trempent les pieds.
« Oh ! elle est plus chaude qu’hier ! »
Je décide d’y plonger les pieds et là, ils se transforment instantanément en glaçon !
Après la sieste, on repart à Saint-Claude pour vidanger et faire quelques courses. Ensuite, nous partons à la recherche de Cariche à Septmoncel, lieu ou ma femme a été en colonie de vacances.
Après avoir tourné plusieurs fois, on ne trouve pas l’endroit, on revient donc dans Septmoncel pour y dormir à côté de l’aire de jeux.

GPS = 46°22’03.01 N / 5°54’40.45 E - Voir sur GoogleMaps.

Mardi 20 juillet

Bien que près de la route qui va à Genève, la nuit fut calme avec juste quelques aboiements et les cloches des vaches qui paissent dans les champs alentour.
A la recherche de Cariche II
Sur le parking, où nous sommes, un monsieur vient se garer. J’en profite, vu son grand âge apparent pour lui demander s’il connait Cariche : « bien sûr, j’en viens ! Je suis agriculteur et je m’occupe du foin chez eux. »
Il nous raconte alors que la bâtisse n’accueille plus d’enfants à cause de la non mise aux normes et que seul des groupes ou des familles viennent entretenir les bâtiments.

Pour y aller, vous allez à la Mussière puis direction Jalou.
Sur la route avant une maison dont une partie est neuve, vous verrez un chemin à gauche.
Peut-être qu’avec les orages derniers le chemin est peu praticable mais vous devriez pouvoir y monter.
Il y a des bêtes dans l’un des parties, il faudra donc ouvrir puis refermer les barrières.


Sur ces bonnes paroles, nous partons donc vers les souvenirs de ma femme.
De fait, on trouve le chemin et il est assez difficile à rouler mais on arrive au bout. J’ose aller voir et une dame nous accueille gentillement.
Elle et sa famille (elle est seule quand on arrive) occupe les lieux pour quelques jours.
Apprenant que ma femme fut une enfant en colonie, elle est heureuse de lui refaire découvrir les lieux.
Coup de klaxon !
Les autres occupants reviennent et sont plutôt fâcher de voir la route bloquée.
« On a des enfants nous !!! » lance le conducteur.
Je comprend que l’on gêne et en plus, il n’a pas vraiment le sens de l’humour.
On repart donc.
A Mijous, on déjeune.
Petite excursion en Suisse - lac Léman - mais rien pour s’arrêter, on repart, direction les Rousses.
L’aire de CC est complète et les autres parkings idem. On décide donc de suivre le GPS vers l’aire derrière le centre sportif.
Malheureusement la route indiquée est fermée, on choisie donc de suivre notre instinct et on se retrouve derrière le centre près du skate parc.

GPS = 46°29’01.19 N / 6°03’22.92 E - Voir sur GoogleMaps.

Mercredi 21 juillet
Heureusement, personne n’est venu faire du roller trop tard. En tout cas, c’est calme et il continue de faire beau.
Un petit tour par le Belvédère des 4 lacs pour déjeuner, puis on va au parking de la Boisselerie du Hérisson.
En plus, on a l’autorisation de rester dormir et de prendre de l’eau.
Pour vidanger, il faut aller à Clairvaux les lacs.
On fait la ballade jusqu’au Saut Girard, une des cascades du Hérisson.


Jeudi 22 juillet

Il pleut... OK, on a de l’eau mais on doit impérativement vider les eaux grises, pour les WC, ça peut attendre.
Direction Clairvaux les lacs car c’est la station gratuite la plus proche.
Arrivés sur place, on est un peu perdu pour vidanger les eaux grises, car, certes il y a une bouche au sol, mais il y a un panneau indiquant qu’il faut utiliser la borne.
Or sur la borne, on peut vider les WC et prendre de l’eau mais elle est légèrement en hauteur et il n’y a pas d’indication pour les eaux grises.
Je me renseigne auprès des autres camping-caristes : « il faut vidanger dans les WC avec un tuyau ».
Ce que je fais, en me disant qu’à cette vitesse, il doit y avoir régulièrement des bouchons.
On fait quelques courses et on repart pour trouver un endroit plus accueillant.
Conte « Les lutins enrhumés »
Il faut suivre les petits pas de lutins... sous la pluie.
On trouve à Orgelet, mais le parking est pris par le cirque !
Finalement, on va à la Tour du Meix sur le parking près du lac.

GPS = 46°31’10.27 N / 5°40’17.92 E - Voir sur GoogleMaps.


la route au dessus du parking est un peu trop proche.


Vendredi 23 juillet

On file à Maisod pour faire le Conte « La Sirène égarée ».
Facile ... il faut suivre les crabes.
On peu se baigner... mais on fini aussi par se perdre car pour suivre les crabes, il faut que ces derniers soient visibles !
On remercie le balisage EdF, qui nous permet de revenir au CC.

GPS = 46°28’40.72 N / 5°41’06.70 E - Voir sur GoogleMaps.

Samedi 24 juillet

Le matin, on découvre qu’une course est organisée et les coureurs passent juste devant notre CC.
Les enfants en profite pour faire des banderoles et les encourager.
Un petit arrêt sur la route pour montrer aux enfants un barrage EdF.
Conte « les lézards savants »
Suivre les panneaux « mathématiques »
Le soir, nous retournons sur l’aire de la Tour du Meix mais à côté de l’aire de vidange, sous les arbres.
Vers 20h00, un gars de la sécurité du camping vient pour nous préciser que nous ne pouvons pas dormir ici, nous devons donc retourner sur le parking qui est totalement bondé - normal - samedi soir !
Après une heure d’attente, les enfants s’étant endormis, nous partons vers l’aire d’Orgelet en espérant que le cirque soit parti.
C’est le cas, il est 23h00 et nous nous endormons.


Dimanche 25 juillet

A côté de nous, nous découvrons un superbe CC poids lourd. Je discute avec le propriétaire, très sympathique au demeurant. Après cette longue discussion et le repas du midi passé, nous découvrons que nous participons tous les 2 à Bricoloisirs. Ce n’est autre que Alain 41.
Malheureusement, nous voyons ensuite débarquer une armée de caravanes qui vont se stationner sur le stade un peu plus loin. Nous voulions rester ... mais plus maintenant ... pourquoi ? ... d’après vous ?
Sur les conseils d’Alain, nous prenons la direction du parking des grottes de Baumes les Messieurs.
Quant à nous, nous les envoyons vers Moisod et le sentier des 7 contes, surtout pour le parking et la baignade.
De fait à Baume les Messieurs, nous trouvons le parking et nous nous y arrêtons.

GPS = 46°41’28.00 N / 5°38’21.29 E - Voir sur GoogleMaps.

Lundi 26 juillet

Une ballade au belvédère et une visite des grottes.


Mardi 27 juillet

C’est la panique !!! on n’a plus rien à manger !!!
On fait un petite pause sur la route pour voir le panorama.
On s’arrête pour dormir au parking des Salines Royales, mais on ne visite pas car c’est trop cher !


Mercredi 28 juillet

Retour à la maison....

Conclusion
Ce n’est pas une région dans laquelle nous retournerons - tout au moins avec les enfants !
Le temps maussade et l’énervement des enfants ne nous ont pas permis de profiter pleinement des chemins et autres curiosités.
Il est vrai que les photos présentées ne reflètent pas toujours la réalité du temps, mais vous remarquerez, qu’à certains moment, nous avons sorti les pulls polaires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.